Quel est le prix du kWh d’électricité en tarif jaune ?

Le Tarif Jaune était le tarif proposé par EDF aux entreprises ayant une puissance de compteur comprise entre 36 et 250 kVA. Ce tarifs se situait entre le Tarif Bleu (destiné essentiellement aux particuliers et petits professionnels) et le Tarif Vert (pour les industriels). Il était fixé par les pouvoirs publics par arrêté ministériel (sur recommandation de la CRE) et évoluait environ deux fois par an, presque toujours à la hausse ! Les client en Tarif Jaune étaient par ailleurs reliés en basse tension et doivent s'acquitter d'un ticket d'accès.

Depuis le 1er janvier 2016, le Tarif Jaune a disparu en même temps que la fin des tarifs réglementés de l'électricité pour les professionnels dont la puissance de compteur est supérieure à 36 kVA. A cette date, les clients concernés ont alors du souscrire à une offre à prix de marché, proposée soit par le fournisseur historique EDF, soit par des fournisseurs d'électricité alternatifs.

Disparition du tarif jaune depuis 2016

La loi NOME (2010) a prévu la disparition des tarifs réglementés destinés au professionnels au 1er janvier 2016. En effet, ces tarifs ont été assimilés à des subventions aux entreprises par l'Union Européenne, qui les a donc considérés contraires au règles communautaires.

Tous les professionnels bénéficiant d'un contrat aux tarifs réglementés - aussi bien en Tarif Jaune qu'en Tarif Vert - ont donc été dans l'obligation de souscrire avant fin 2015 un contrat d'électricité à prix de marché. La bonne nouvelle pour ces entreprises fût néanmoins qu'aucun frais de résiliation n'étaient dus lorsque l'ont quittait les tarifs réglementés pour la première fois vers une offre de marché.

Depuis la disparition du Tarif Jaune, seules les offres de marché existent pour les entreprises dont la puissance de compteur est supérieure à 36 kVA. Aujourd'hui, de nombreux fournisseurs alternatifs proposent des tarifs très compétitifs pour les professionnels et un prix du kWh réduit, comme par exemple Direct Energie ou Eni. En revanche, les grilles tarifaires ne sont pas standardisées pour ces offres et il convient de faire une demande de devis en ligne.

NB : les Tarifs Bleus ne sont pas concernés par la fin des tarifs réglementés et sont toujours proposés par EDF.

Prix et fonctionnement du Tarif Jaune

Avant 2016, la facture au Tarif Jaune se décomposait en deux parties :

  • le prix d'une prime fixe annuelle selon la puissance du compteur ;
  • le prix des kWh consommés.

Ces deux composantes variaient en fonction de l'option (Base ou EJP) et la version choisie (utilisation moyenne ou longue).

Prix du kWh Tarif Jaune option Base

Le prix du kWh en Tarif Jaune variait en fonction de la saison (hiver / été) et de l’heure de consommation (heures pleines / heures creuses). Ainsi, le tarif le plus cher se situera en hiver, en heure pleine et le moins cher en période estivale, en heure creuse.

Il existait deux versions différentes : l'utilisation moyenne et l'utilisation longue

L’utilisation moyenne

Elle était destinée aux entreprise consommant moins de 2000 heures par an en puissance maximale. Ils bénéficiaient d'une puissance souscrite égale tout au long de l'année et d'un prix du kWh variable selon la saison et l'heure :

  • Heures creuses été.
  • Heures pleines été.
  • Heures creuses hiver.
  • heures pleines hiver.

D'avril à octobre inclus le client était en période été et hiver de novembre à mars. Chaque journée se composait de 16 heures creuses et 8 heures pleines.

L’utilisation longue

Pour les entreprises consommant plus de 2000 heures par an, la prime fixe annuelle était plus élevée mais le prix du kWh moins cher. L'entreprise en option Base UL souscrivait à deux puissance de compteur : une basse (pour les période de pointe et les heures pleines en hiver) et une plus haute pour le reste de l'année. En version longue, les heures pleines en hiver étaient redivisées pour introduire des heures de pointes (4h / jour).

Grille tarifaire option base du Tarif Jaune

Prix du Tarif Jaune en option Base avant 2016
Version Prime fixe annuelle (€/kVA) Prix de l’énergie (c€/kWh)
Heures pleines d’hiver pointe Heures pleines d’hiver Heures creuses d’hiver Heures pleines d’été Heures creuses d’été
Utilisations Longues (UL) 39,60 9,522 9,522 6,856 4,990 3,447
Utilisations Moyennes (UM) 36,12 - 9,933 7,126 5,003 3,461
Coefficients de puissance réduite** UL 1 0,86 0,86 0,86 0,86
Ou UL 1 1 0,47 0,47 0,47
Ou UL 1 1 0,41 0,41 0,41
Ou UM - 1 1 1 1
Calcul des dépassements 14,18 €/heure***

Source : Journal Officiel de la République Française du 01 novembre 2014

Le prix du kWh en tarif jaune option EJP

Pour les entreprises présentant une consommation d’électricité importante en été, l’option des Tarifs Jaunes EJP s’avérait avantageuse. Les prix du kWh en été étaient en effet fortement diminués par rapport à l’option Base. Au contraire, les prix du kWh en hiver étaient beaucoup plus chers ! L'option comprenait 22 jours mobiles par an pendant lesquels le prix du kWh est très élevé, les jours EJP ne sont pas annoncés très en avance (30 minutes), il faut donc pouvoir s'adapter rapidement et diminuer sa consommation d'électricité lors de ces journées rouges.

En tarifs jaune option EJP on retrouvait 4 prix du kWh :

  • Heures creuses été (moins cher que celui en Base).
  • Heures pleines été (moins cher que sont équivalent en Base).
  • Heures hiver ( plus cher que le tarif heures creuse en Base).
  • Heures en pointes mobiles (30% plus cher que en heures de pointe d'hiver en Base).
Prix du Tarif Jaune en option EJP avant 2016
Version Prime fixe annuelle (€/kVA) Prix de l’énergie (c€/kWh)
Pointe Mobile (hiver) Heures d’hiver Heures pleines d’été Heures creuses d’été
Utilisations Longues (UL) 40,44 12,750 7,932 4,982 3,392
Coefficients de puissance réduite** UL 1 0,69 0,69 0,69
Ou UL 1 0,53 0,53 0,53
Calcul des dépassements 14,18 €/heure***

Source : Journal Officiel de la République Française du 01 novembre 2014