L’électricité pour les agriculteurs : tarifs et démarches en 2018

Vous êtes agriculteur et vous vous demandez quelle offre d’électricité est la meilleure pour votre profil de consommation ? Voici quelques indications sur les différents tarifs de l'électricité pour les exploitations agricoles.

Tarifs de l'électricité pour les exploitations agricoles

Dans le cas des exploitations agricoles, les tarifs de l'électricité varient selon le profil de consommation électrique et la puissance du compteur de l'exploitation.

Dans un premier temps, il convient alors d'évaluer la puissance souscrite nécessaire au bon fonctionnement de son exploitation agricole. Celle-ci sera déterminée en fonction de la taille de son exploitation, du type d'activité (avec ou sans élevage), du nombre de machines agricoles et leur consommation électrique, le mode de chauffage des bâtiments (gaz ou électricité), etc. Ces caractéristiques détermineront alors le profil tarifaire de l'exploitation agricole.

Les différents tarifs de l'électricité pour une exploitation agricole
Type d’exploitation agricole Type de compteur Type de profil tarifaire En savoir plus
Petite exploitation et petites consommations Puissance de 3 à 36 kVA Tarif Bleu Appel gratuit au 09 74 59 19 51 ou me faire rappeler
Moyennes à grandes exploitations agricoles (avec élevage) Puissance de 36 à 250 kVA Ancien Tarif Jaune Effectuer un devis gratuit en ligne
Très grandes exploitations agricoles (avec élevage) Puissance > 250 kVA Ancien Tarif Vert Effectuer un devis gratuit en ligne

Les tarifs Jaune et Vert ont disparus depuis 2016 et la fin des tarifs réglementés de l'électricité pour les puissance supérieures à 36 kVA.

Exploitation agricole au Tarif Bleu de l'électricité

Si vous savez que votre exploitation nécessite une puissance inférieure à 36 kVA, il est possible de souscrire au Tarif bleu du fournisseur historique EDF, qui propose les tarifs réglementés de l'électricité. Ce tarif comprend un abonnement mensuel fixe, et un prix du kWh identique à toute heure de la journée (option Base) ou différenciant des heures pleines (plus chères) et des heures creuses (moins chères).

Par ailleurs, des fournisseurs d’électricité alternatifs proposent toutefois des offres dont les tarifs sont souvent plus avantageux que les tarifs réglementés d'EDF. Pour obtenir des tarifs plus attractifs, les fournisseurs alternatifs disposent de structures plus légères que le fournisseur historique EDF, leur permettant de bénéficier de frais de gestion réduits. A ce titre, il est envisageable de changer de fournisseur d'électricité afin de réaliser des économies sur sa facture d'électricité.

Avec les fournisseurs alternatifs, il est en général possible de choisir entre une offre à prix fixes ou indexés :

L'offre Classique de Direct Energie pour les petites exploitations agricoles
Fournisseur et offre Avantages A choisir pour quel profil ? En savoir plus
Direct Energie Offre Classique  % de réduction sur le prix (HT) du kWh par rapport aux tarifs réglementés en vigueur Toutes les puissances inférieures à 36 kVA Appel gratuit au 09 74 59 19 51 ou me faire rappeler

Enfin, les exploitations agricoles dont la puissance souscrite est inférieure à 36 kVA nécessitent bien souvent une offre de gaz adaptée pour les agriculteurs en complément de leur offre d'électricité (pour le chauffage au gaz ou le fonctionnement d'installations utilisant du gaz naturel).

Exploitation agricole au Tarif Jaune de l'électricité

La majorité des exploitations agricoles nécessitent une puissance électrique située entre 36 et 250 kVA. C’est en particulier le cas de nombreux éleveurs qui disposent de grands bâtiments agricoles fortement consommateurs d’électricité.

Avant 2016, ces exploitations agricoles bénéficiaient du Tarif Jaune, soit le tarif réglementé proposé par EDF à ces profils tarifaires. Mais depuis le 1er janvier 2016, les tarifs réglementés de l'électricité ont été supprimés pour les installations d'une puissance supérieure à 36 kVA et le tarifs Jaune a disparu.

Depuis cette date, toutes les exploitations oncernées par ces tarifs ont alors du souscrire à une offre de marché, obligatoire pour les professionnels lorsque la puissance dépasse 36 kVA. Il est alors possible de souscrire à une telle offre chez le fournisseur historique EDF mais aussi chez un fournisseur alternatif.

En revanche, les fournisseurs d'électricité ne communiquent pas de grille tarifaire standardisée pour les offres concernant les puissances de compteur au-delà de 36 kVA. Ces offres sont alors uniquement proposées sur contrat, dont il est possible d'effectuer un devis gratuit en ligne.

Exploitation agricole au Tarif Vert de l'électricité

Tout comme le Tarif Jaune, le Tarif Vert de l'électricité à lui aussi disparu au 1er janvier 2016. Ce dernier concernait les très grandes exploitations fonctionnant avec une grande puissance d’électricité (supérieure à 250 kVA).

Depuis 2016, les exploitants agricoles consommant de l’énergie dans ce segment de puissance ont également du souscrire à des offres à prix de marché. Plusieurs fournisseurs d’électricité proposent alors des offres compétitives aux anciens consommateurs en tarif vert tels que (E.ON, Enel, Direct Energie...). Les tarifs de ces offres sont alors uniquement accessible sur devis gratuit à remplir en ligne.

Installer l'électricité dans son exploitation agricole

Lors d'une installation de l'électricité dans son exploitation agricole, il convient d'effectuer quelques démarches pour la mise en service du compteur électrique et recevoir l'électricité.

Lors d'un déménagement dans une exploitation agricole ayant déjà été occupée auparavant, il est seulement nécessaire de souscrire à une offre d'électricité pour remettre en service le compteur électrique. Cette démarche nécessite simplement de connaitre l'adresse de sa prochaine exploitation et de se procurer le nom de l'ancien occupant, ainsi qu'une relève de compteur si possible.

Pour mettre en service l'électricité dans le cas d'un emménagement dans une exploitation neuve, il faut s'assurer dans un premier temps que cette dernière est bien raccordé au réseau électrique local - le plus souvent celui d'ENEDIS. Une fois raccordée, il sera alors nécessaire d'obtenir le CONSUEL de l'installation électrique des bâtiments pour ensuite pouvoir souscrire à un nouveau contrat d'électricité.